Navigation
 
Personal tools
Home Commune Vie pratique Démarches de A à Z Pic de pollution
Document Actions

Pic de pollution

Ce 15 mai 2012 a débuté la période de vigilance qui s'étendra jusque fin septembre.

Lorsque la température minimale moyenne est supérieure à 18 °C et que la température maximale moyenne est supérieure à 30 °C sur trois jours consécutifs, on parle de vague de chaleur.

Pendant une longue période de forte chaleur, il peut également y avoir de hautes concentrations d'ozone dans l'air. Celles-ci sont causées par les voitures, les camions, les usines, les cheminées et même les produits de peinture et de nettoyage, qui propagent toute l'année des gaz polluants dans l'air.

Quand, en période de forte chaleur, le soleil rayonne sur ce cocktail de gaz, l'ozone se forme. Si l'ozone situé en altitude est utile parce qu'il protège des rayons nuisibles du soleil, l'ozone à la surface du sol est nuisible pour notre santé. Quand la concentration horaire moyenne d'ozone est supérieure à 180μg/m3 dans l'air, on informe donc la population. Lors d'un pic de 240 μg/m3, le seuil d'alerte est franchi.

 

Pour des informations plus complètes : site Air Climat : http://airclimat.wallonie.be

Concernant l'ozone et les vagues de chaleur : SPF Santé publique

Vous pouvez également télécharger le feuillet "Pic de pollution" en fin de page (Contenus correlés) pour d'autres informations.

 

Plan d'actions Air Climat

La Wallonie a mis en place, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un plan d'action en cas de pics de pollution par les poussières fines. Une brochure l'accompagne.

Les particules en suspension dans l'air peuvent entrainer des effets néfastes sur la santé à court et à long terme, également chez les personnes en bonne santé. Certaines personnes sont bien entendu plus sensibles à cette pollution : les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes ou certaines personnes qui souffrent de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires.

L'objectif de ce plan, en collaboration avec les autres entités fédérées, la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) et l'Institut royal météorologique, est de permettre la meilleure information en vue de l'adoption de comportements de protection lors de la survenue de tels pics.

 

 

Related content