Navigation
 
Personal tools
Home Commune Services communaux Cadre de vie (travaux, environnement, urbanisme, cimetiere) Journée de l’arbre - le samedi 22 novembre
Document Actions

Journée de l’arbre - le samedi 22 novembre

Lors de cette journée, le Service Cadre de vie distribuera des plants de sorbiers et d’arbres fruitiers (pommiers, pêchers, pruniers, groseilliers, cassis et framboisiers).

Cette année, la distribution se déroulera sur la place Baudouin de 9h à 13h.

Cette matinée sera également l’occasion de vous proposer différents stands : le premier sur les insectes pollinisateurs, tenu par les apiculteurs locaux, un autre par un naturaliste qui vous présentera les aspects entomologiques (étude des insectes), ainsi que des modèles de nichoirs adaptés à vos jardins. Un troisième stand sera tenu par la régionale Natagora Hesbaye ouest, un quatrième par le BEP (Bureau Economique de la Province) sur le tri des déchets.  Un autre encore par Adalia qui vous présentera la gestion différenciée.


Le Sorbier à l’honneur
Forte de cet adage, la Commune de Sombreffe organise depuis un certain nombre d’années une journée de l’arbre, fin novembre.
A cette occasion, ce sont les espèces indigènes qui sont à l’honneur : le saule l’an passé, le houx en 2012… Cette année, les ouvriers communaux offriront aux citoyens - dans un nouveau cadre - des centaines de plants de sorbier et d’arbres fruitiers.

Arbre à fruits oublié, le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) est présent en quantité dans nos jardins. Adapté au climat variable de la Belgique, il présente au printemps une floraison très reconnaissable : de grosses grappes compactes de fleurs blanches, un feuillage d’un vert lumineux. A l’automne, ses feuilles subdivisées en folioles aux bords dentelés offrent un mélange d’orange et de rouge des plus heureux.  Ses fruits parent les branches de minuscules grappes jaunes ou rouges, qui donnent de délicieuses confitures.

 

Un délice à redécouvrir

Si les fruits du sorbier nourrissent essentiellement les oiseaux - il se dit que les grives en raffolent -, ils contiennent de l’acide parasorbique, âpre et amer, qui peut provoquer des vomissements.  Ce poison disparaît avec une longue cuisson, ce qui permet la préparation de confitures et gelées aux saveurs amères.